Comment dépasser ce qui bloque votre perte de poids ?

Savoir comment équilibrer ses repas avec une bonne nutrition est la base. Une fois qu’on sait comment faire, il suffit de continuer à l’appliquer.

Je dis, « il suffit que » mais malheureusement ce n’est pas aussi facile que ça.

Pourquoi ?

Ce qui bloque votre perte de poids, ce n’est pas la nutrition. Ce sont les pensées que l’on peut avoir, les histoires qu’on se raconte.

On a beaucoup de pensées dans notre tête et on se raconte beaucoup d’histoires qui ne nous aident pas.

Voici quelques exemples :

  • J’ai plus de mal à perdre du poids que les autres.
  • Je dois faire beaucoup plus d’effort.
  • Ça va être trop long.
  • J’ai fait des tas de régimes et cela n’a jamais fonctionné (Pourquoi est-ce que cette fois-ci ce serait différent ?)
  • Je n’ai pas le temps
  • Je n’ai pas assez de temps pour me consacrer à tout ça, c’est trop énergivore.
  • Je n’y arriverai pas.
  • Je ne peux pas manger différemment que ma famille.
  • Je suis très âgée.
  • Je suis en ménopause

Toutes ces phrases, vous me le dites de manière régulière.

Chaque jour, j’ai la chance d’accompagner des femmes qui ont toutes vécu cette situation, et même si la perte de poids semble parfois miraculeuse, elles ont toutes travaillé pour y arriver.

Pourquoi la perte de poids ne relève pas de la magie ?

La perte de poids n’a rien de magique, elle résulte du travail sur nos pensées. Les pensées que nous avons créent des émotions dans notre corps. Si nous pensons « Je suis nulle », nous allons ressentir une émotion négative.

Ces émotions négatives vont influencer nos actions et nous amener à nous dire « Je suis nulle, je me sens mal dans ma peau, je me sens pas bien, je vais manger quelque chose de réconfortant ». Cette réaction est la conséquence directe de notre émotion négative. Du coup, est-ce que par exemple vous allez vouloir faire du sport ? Absolument pas. Vous allez vouloir vous mettre sous la couette, regarder la télé et grignoter. Ça, c’est l’action de l’émotion négative.

Le résultat de tout cela est qu’il n’y aura pas de perte de poids sur la balance car nous aurons grignoté pour compenser ces émotions négatives qui découlent de nos pensées. Il est donc essentiel de travailler sur nos pensées pour changer nos émotions et ainsi influencer positivement nos actions. La perte de poids n’est pas un miracle, mais un travail continu sur nos pensées et nos émotions.

Le pouvoir de nos pensées : comment influencer positivement nos résultats

Il est important de comprendre que vos pensées sont à l’origine de tout. Elles génèrent des émotions qui à leur tour influencent vos actions et déterminent vos résultats, qu’ils soient positifs ou négatifs. Gardez cela en tête, en choisissant de bonnes pensées, vous pouvez influencer positivement vos émotions, qui vont influencer vos actions et qui donc vont influencer vos résultats. D’où l’importance de commencer à travailler sur vos pensées !

Il est courant d’avoir des pensées négatives telles que « Je ne vais jamais y arriver » ou « J’ai encore craqué » et cela bloque votre perte de poids. Cependant, ces pensées ne doivent pas être ignorées ou effacées. Au contraire, il est essentiel de prendre conscience de leur existence et de les questionner.

Lorsque vous avez une pensée négative comme « Je suis nulle » ou « Je ne vais jamais y arriver », il est important de prendre du recul et de questionner la validité de cette pensée. Demandez-vous si cette pensée est vraiment vraie ou si c’est simplement une réaction émotionnelle passagère.

Personnellement la réponse est non. C’est juste que là je me sens nulle parce que j’ai craqué, mais je sais que je ne suis pas nulle, je sais que je fais des efforts, je sais que j’ai l’envie d’y arriver, je sais que je ne suis pas une personne nulle. Je vais y arriver, c’est juste que là, au moment présent, je ne me sens pas bien d’avoir craqué. Je m’en veux, mais donc je questionne mes pensées et je vois très bien que ces pensées ne sont pas vraies. C’est juste un état d’émotion au moment même.

Ce que je vais faire maintenant, c’est changer la pensée. Cette pensée, je suis nulle, je ne vais jamais y arriver, je me déçois, je vais la changer et me dire « Ok, je suis un être humain. J’ai craqué mais ce n’est pas la fin du monde » Je choisis une nouvelle pensée. Ça pourrait être par exemple « Je suis capable d’atteindre mes objectifs et je suis capable de prendre les bonnes décisions. »

Au début, il est possible que vous ayez du mal à croire les phrases positives que vous vous dites. Mais il est important de les répéter autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que vous les croyiez vraiment. En répétant des phrases positives, vous pouvez reprogrammer votre cerveau et changer votre manière de penser.

De la même manière, il est important de pratiquer l’amour envers soi en se disant que l’on s’aime. Même si cela peut sembler difficile au début, le fait de répéter cette affirmation va petit à petit changer votre façon de vous percevoir et d’interagir avec vous-même.

On remarque la pensée, on la questionne et on la transforme. « Je suis capable d’atteindre mes objectifs, peu importe les circonstances que je vais rencontrer, peu importe les échecs que je vais rencontrer sur mon parcours, je ne vais pas abandonner et je vais y arriver. » (Vous pouvez construire votre phrase positive dès maintenant pour l’avoir de prêt pour les moments difficiles.)

Du coup, qu’est ce qui va se passer ? Par exemple, personnellement, quand je me dis une belle phrase positive, je vais faire les bonnes actions parce que l’émotion que j’ai quand je me dis ça, c’est « Yes, je peux le faire ! » Résultat, je vais aller faire des en-cas sains comme ça quand c’est le moment de l’en-cas au lieu d’aller manger quelque chose de pas équilibré j’ai quelque chose de gourmand et de sain.

Action positive, pensée positive, émotion positive, action positive, résultat positif plus tard sur la balance.

Cette méthode a tout changé pour moi

Personnellement, cette méthode a tout changé pour moi et je l’applique dans toutes les situations de la vie, pas seulement pour la perte de poids. Cela fonctionne également pour les moments difficiles. En réalité, vous avez le pouvoir de transformer vos pensées à tout moment, quelle que soit la situation.

Pour atteindre vos objectifs, il est important de travailler à la fois sur votre mental en chassant les pensées limitantes et en vous munissant d’une phrase positive, comme je vous l’ai conseillé. Répétez cette phrase lorsque votre cerveau vous envoie un signal d’alarme en vous disant, par exemple, que la tâche est trop difficile. La phrase pourrait être « Oui, c’est difficile, mais je suis forte et je peux le faire. Je vais réussir. Tout va bien. » Quand on a fait un écart, on peut aussi dire « C’est l’ancienne version de moi qui pense de cette façon. La nouvelle version de moi, elle sait mieux et elle sait faire de bons choix. »

Travaillez sur la construction de votre propre phrase positive, celle qui vous inspire et vous motive, et mémorisez-la. Ainsi, lorsque vous êtes confronté à une pensée limitante, vous pouvez la répéter jusqu’à ce qu’elle devienne votre nouvelle réalité et vous aide à atteindre vos objectifs.

Personnellement, j’apprécie beaucoup l’association de cette pratique avec la respiration. Non seulement cela permet de mieux ancrer les pensées positives, mais cela a également un effet apaisant sur le cerveau. En prenant quelques respirations profondes, vous pouvez vous donner le temps de prendre du recul et de vous poser les bonnes questions : « D’où vient cette pensée négative ? Est-ce qu’elle est vraiment vraie ? ». Cela peut vous aider à vous libérer des croyances limitantes qui vous empêchent d’atteindre vos objectifs.

Trouver les outils qui vous conviennent pour atteindre vos objectifs

Ensuite, il est important d’établir un plan d’action clair et facile à suivre, en y ajoutant des éléments de plaisir. Cependant, ce n’est pas seulement une question de plan d’action, mais aussi de travail sur le mental. Combinez les deux pour atteindre vos objectifs.

Lorsque vous établissez votre plan d’action, il est important de trouver les outils qui vous conviennent le mieux. Il n’y a pas de méthode parfaite, chaque personne est différente. Certains pourront opter pour un plan alimentaire clair et précis, alors que d’autres préféreront un plan d’entraînement pour se remettre en forme. Les outils sont là pour vous aider à maintenir votre motivation sur le long terme. Pour ma part, j’ai découvert l’utilité de suivre mes habitudes grâce à un tableau de suivi. C’est une technique simple mais incroyablement efficace qui me permet de rester sur la bonne voie en cochant mes progrès quotidiens.

Être préparé aux résistances du cerveau

Maintenant que vous avez appris comment votre cerveau fonctionne, vous pouvez être plus attentif lorsque vous commencez à avoir des pensées limitantes. Au lieu de les laisser vous envahir, prenez une pause pour en prendre conscience. Essayez d’identifier les émotions qui sont à l’origine de ces pensées.

Inutile d’essayer d’effacer la pensée qui vous trouble, j’ai moi-même commis cette erreur au début. Le but n’est pas de la supprimer, mais plutôt de prendre conscience de ce qui se passe. Identifiez les émotions qui sont à l’origine de cette pensée, sans jugement. Par exemple, si vous ressentez de la frustration ou du mécontentement, laissez ces émotions s’exprimer. En les observant simplement, vous pourrez les libérer. Ensuite, respirez profondément en conscience de cette émotion, et libérez-vous-en.

J’aime visualiser que le stress sort de moi lorsque je pratique la respiration et que je me recentre. Cela procure une sensation incroyablement apaisante et libératrice.

Si vous préférez l’écriture pour évacuer vos pensées, vous pouvez opter pour un carnet. Cela vous permettra de libérer toutes les pensées qui vous encombrent et de les mettre sur papier. C’est une excellente technique pour se vider l’esprit et se sentir plus léger.

Une fois que vous avez identifié ces pensées limitantes, vous réaliserez qu’elles proviennent de la partie primitive de votre cerveau, qui cherche à éviter la douleur. Maintenant, vous pouvez choisir de changer ces pensées en travaillant sur elles. Donc vous les avez identifiés, vous avez identifié l’émotion et vous allez travailler sur la pensée, la transformer.

Penser à la version de soi

Gardez à l’esprit votre véritable objectif. Le plaisir que vous ressentirez sur le long terme est bien plus important et satisfaisant que le plaisir éphémère et passager que vous pourriez avoir dans l’instant présent.

Notre rôle consiste à faire comprendre à notre cerveau que nous pouvons ressentir une émotion, la traverser et faire un choix différent.

Posez-vous la question de ce qui est réellement important pour vous, sur le long terme. Pensez à la personne que vous aspirez à devenir, la version améliorée de vous-même.

On a vu le point un, c’était avoir des outils. Le point deux, c’est être préparé aux résistances du cerveau. Le point trois, c’est penser à la version de soi, la personne qui a déjà les résultats.

En résumé, demandez-vous quelles sont les sensations et les émotions que ressent la future version de vous-même. Imaginez la future version de vous. Comment est-ce qu’elle se sent ? Elle est heureuse, épanouie dans son corps et déborde d’énergie. Elle a appris à gérer ses émotions sans recourir à la nourriture, est confiante et sait prendre les bonnes décisions pour elle. Elle se sent libérée de toutes les pensées négatives et des comportements destructeurs qui l’entravaient autrefois. Ressentez ces émotions déjà maintenant.

Se donner une récompense

Pour ajouter une touche de plaisir à votre parcours, je vous propose une idée amusante : la jarre de réussite. Comme je vous l’ai expliqué, le cerveau veut éviter la douleur et veut également des moments fun dans la vie. Pourquoi ne pas créer une petite jarre dans laquelle vous déposerez un mot d’amour à vous-même chaque fois que vous résistez à une tentation ou à une impulsion ? Ajoutez la date et déposez votre petit mot dans la jarre. Vous allez voir cette jarre se remplir au fil du temps, et cela vous permettra de ressentir de la fierté et de la satisfaction envers vous-même. C’est un excellent moyen de créer du plaisir pour votre cerveau tout en étant fier de vos progrès.

Vous pouvez également vous accorder des récompenses. Personnellement, j’ai pris l’habitude de m’offrir des cadeaux à chaque palier X de kilos perdus. Par exemple, après avoir perdu 20 kilos, je me suis offert quelques produits de maquillage de marque. Ça m’avait fait tellement plaisir et j’ai utilisé ces produits quotidiennement. À chaque utilisation, je me suis rappelé que je ne les avais pas achetés pour célébrer la perte de poids, mais plutôt pour honorer toutes les décisions additionnées que j’avais prises pour atteindre mon objectif. Ces récompenses sont une belle façon de reconnaître votre propre valeur et de vous rappeler que vous méritez de prendre soin de vous.

Pour conclure, je tiens à rappeler qu’il n’y a pas de solution magique dans les conseils que je vous donne. Si vous ne passez pas à la pratique, ça va tomber dans l’eau.

Je voudrais savoir comment vous vous sentez maintenant ? Est-ce que ça vous aide ? Qu’allez-vous mettre en pratique ? Qu’est ce qui a fait un déclic dans ce que je vous ai partagé ?

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour en haut